Vous aimez écrire des histoires ? Vous voulez les faire partager avec d'autres ? Alors venez par ici !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Eragon] Histoire sans titre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Merwyn

avatar

|| Messages : 14
|| Localisation : Gwendalavir en compagnie du Seigneur Til'Illan
|| Humeur : Lunatique...

MessageSujet: [Eragon] Histoire sans titre... Lun 12 Avr 2010 - 12:37

&&. T I T R E

Pas encore de titre
&&. A U T E U R

Merwyn
&&. A N N E E

2010 - ???
&&. G E N R E

Fantastique
&&. B E S T . L E C T E U R S

Aucuns pour le moment
&&. R E S U M E

L'histoire suit les livres, mais Eragon ne sera pas le héros. L'héroine est une humaine normal (Ou presque) : Ellana.
&&. R E M E R C I M E N T S

Merci au Pacte des Marchombres de P. BOTTERO pour le prénom (Ellana)
Merci au film "300" pour les Spartiates
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn

avatar

|| Messages : 14
|| Localisation : Gwendalavir en compagnie du Seigneur Til'Illan
|| Humeur : Lunatique...

MessageSujet: Re: [Eragon] Histoire sans titre... Lun 12 Avr 2010 - 12:41

Chapter One
    Je courrais dans les immenses couloirs qui menait dans le bureau d'Ajihad, le chef des Vardens. Le bruit de mes pas résonnaient dans tout le couloirs, et les gardes qui gardaient la porte du bureau entendirent mon arrivée une minute avant que j'arrive devant eux.

    - Halte, ma dame !, dit l'un d'eux.
    - Je suis pressée. Je dois parler à Ajihad, c'est très important, répondis-je d'une voix neutre.

    C'était déplacée. Je le savais pertinemment. Le chef des Vardens avait dans son bureau, Eragon, le dernier espoir des Vardens avec sa dragonne, ainsi qu'un jeune homme qui n'avait pas voulu être tester... Il devait être un peu plus que vieux que moi. Les soldats allaient me barrer le passage, mais avant qu'ils le fassent, je poussais les grandes portes du bureau - avec difficulté je l'admet -. Pour ensuite m'engouffrer dans la pièce avec grâce et désinvolture. Je n'étais pas habillée comme les autres femmes, je ne portais pas de robe en premier point. Légèrement, je me courbais par respect devant le chef des Vardens, et ses hôtes. Je devais remettre un message de mon père, le chef des Spartiates. J'ouvris la bouche en essayant de me rappeler les paroles exacts de mon père...

    - Je viens porter un message important de mon père, dis-je.
    - Quel est se message ? Faites vite Ellana, vous voyez bien que je conversais avec ses jeunes gens avant que vous veniez m'interrompre, répondit Ajihad d'une voix ferme.

    Je pris une grande inspiration. Je devais me calmer, et parler lentement. Mon père m'avait demandé de dire quoi déjà ? Je me giflais intérieurement. J'étais plantée là, devant Eragon, sa dragonne et le jeune et bel inconnu... Jeune et beau. Cheveux noirs aux yeux bleus-gris. Grand et jeune. Plus âgé que moi en tout cas. Peut-être deux ans de plus. Mes courts cheveux couleurs de blé encadrait mon visage, et masquait mes yeux verts. Je ne bougeais pas... J'étais plantée au milieu de la salle, comme une idiote cherchant ses mots... Jolie impression pour Eragon et son ami. Jolie première impression de la douce et innocente fille du chef des Spartiates, les guerriers les plus durs et forts des Vardens.

    - Hélios et Stelios nous on rapporter qu'une armée d'Urgals et de soldats Empiriens approchait.
    - Je vois... Merci Ellana. Les soldats Spartiates sont déjà prêt ? Peux-tu prévenir l'armée Varden je te prie ?, demanda poliment Ajihad.
    - Bien entendu, répondis-je en me courbant légèrement une dernière fois.

    Je sortais de la pièce, jetant un dernier regard à la dragonne, à Eragon et à son compagnon de route. Les gardes refermèrent la porte, et j'adressais un clin d'œil à celui qui m'avait demandé de m'arrêter avant. Comme quoi, j'obtenais toujours ce que je voulais. Pour le retour, je marchais cette fois. Après de longues minutes, voir plus d'une heure, j'arrivais enfin dehors. Enfin... Si on pouvait dire dehors. Quand on essayait de regarder le ciel, on ne voyait qu'un immense trou fermé : C'était Farthen Dûr, l'endroit où les Vardens se cachaient. Mais maintenant... Le méchant roi félon, Galby savait où ils se cachaient... C'était marrant de savoir que quelqu'un des Vardens avait vendu la mèche. Chez les Spartiates, personne n'aurait parlé de la cachette des Vardens... C'était peut-être Arya qui avait parlé lors de sa longue captivité ? Non... Impossible. Même pour un elfe, elle est forte. J'ignorais qui était le coupable, mais personnellement je m'en fichais. Est-ce que maintenant, c'était important de savoir qui avait vendu la mèche ? Les soldats de l'Empire arrivaient. Point. Mon regard c'était perdu dans le bout de ciel que l'on pouvait observer. Perdue dans mes pensées, je ne sentais pas que quelqu'un s'approchait de moi, avant de me secouer comme un tournesol.

    - Hélios ! Idiot ! Pourquoi me secoues-tu ?, hurlais-je de mécontentement.
    - Vous étiez debout en train de regarder le ciel comme un épouventail, je n'allais quand même pas vous laissez là !, se défendit-il.

    Avec un sourire, j'étreignis mon meilleur ami qui avait environ dix-neuf ans. Trois ans de plus que moi. Il était mon meilleur ami, mais aussi le fidèle bras-droit de mon père... Il était si jeune pour endossé ce rôle si important... Il était si gentil et insouciant. Et pourtant, si fort et sans pitié lors des combat contre leurs ennemis...

    - Allez, viens Hélios... J'ai besoin de toi pour prévenir les Vardens que les soldats de Galby arrivent !, dis-je.

    Galby. Merveilleux surnom que nous utilisions, nous Spartiates pour nommer le cruel roi Galbatorix. S'il savait qu'on se moquait de lui si facilement... Il en deviendrait vert le Galby ! Avec un sourire radieux, j'entrainais le bras-droit de mon père vers la place central... Bien sûr, mon meilleur ami ne pouvait pas se taire plus de quelques minutes. C'était impossible pour lui !

    - Ella... Tu sais que les robes tirait bien ?

    Je lâchais un soupire... Hélios était irrécupérable à ce niveau. Une vraie piplette.
Revenir en haut Aller en bas

[Eragon] Histoire sans titre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perles d'Ecrivains :: La Bibliothèque :: Livres-