Vous aimez écrire des histoires ? Vous voulez les faire partager avec d'autres ? Alors venez par ici !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Tome 1] Lyzzie & le Phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Mer 17 Fév 2010 - 14:49

&&. Titre:

Lyzzie & le Phoenix

&&. Auteur:

Ihlyana

&&. Annee:

2003 - 2008

&&. Genre:

Fantasy

&&. Best Lecteurs:

...

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Ven 19 Fév 2010 - 9:43

I. Ghaps :

    Il existe un monde mystérieux, évoluant dans une autre dimension. Ce monde est constitué de six grandes parties : les Montagnes, la Grande Plaine, la Forêt Enchantée, les Dunes de Sables, les Marécages et enfin, le Désert de Glace.

    Les Monts Draconis et les Pics Dorés forment une immense chaîne de montagnes qui s’étend du Nord à l’Ouest du continent. A leurs pieds, se situent les Marécages, zone couverte d’eau stagnante et envahie par les plantes aquatiques. Y débute également la Forêt Enchantée. Celle-ci s’étend jusqu’au Sud du continent. Au Sud-Est de la Forêt, on trouve les Dunes de Sables ainsi qu’une partie des Eaux Profondes, dont l’horizon se confond avec le ciel. A l’Est s’étend la Grande Plaine et, plus loin, le Désert de Glace. Celui-ci est délimité d’une part, par un fleuve, d’autre part, par les Neiges Eternelles, montagnes d’une blancheur immaculée.

    Le plus étonnant, est que mise à part la faune locale, ce monde est habité par des dragons de toutes sortes : c’est la Terre des Dragons.

    Il existe six tribus distinctes :

    Les Okii Tokage, dragons vivant dans les Monts Draconis. Pouvant atteindre 14 mètres de long contre 10 mètres d’envergure, ils se nourrissent des herbivores à cornes vivant dans les vallées. L’Ancien se nomme Glarion et est âgé de 203 Révolutions.
    Les Chisaï Tsubasa, vivant dans les Marécages, peuvent atteindre 9 mètres de long. Ils possèdent deux ailes qui ne leur permettent pas de voler et se nourrissent de la faune locale telle que les grenouilles et autres créatures amphibies. Krypton, 110 Révolutions, est l’Ancien de cette tribu.
    Les Hiryuu Hikari, dragons dorés, habitant les Pics Dorés. Atteignant les 10 mètres de long pour 8 d’envergure ils se nourrissent des rayons des soleils. Agée de 238 Révolution, Aurora dirige la tribu avec sagesse.
    Les Hiryuu Koori vivent dans les Neiges Eternelles. Ils peuvent atteindre 12 mètres de long et se nourrissent des créatures vivant dans la neige. Rheezonia est l’Ancienne, âgée de 170 Révolutions.
    Les Tsurugi Tokage ressemblent à des serpents et vivent dans des cavités creusées à même le sable dans les Dunes de Sables. Ils se nourrissent de poissons pêchés dans les Eaux Profondes et atteignent 7 mètres de long. Tolèd en est l’Ancien, avec ses 150 Révolutions.
    Les Hiryuu Tategami vivent à proximité de lacs. Ils ont une crinière épaisse en guise de crête et leur envergure atteint les 20 mètres, et l’Ancien qui dirige cette tribu se nomme Viviranth et vit depuis 125 Révolutions.

    *
    * *

    Dans un coin reculé de la Forêt Enchantée, vit un peuple pacifique : les Crinaches. Ce sont des créatures cornues, aux pieds de chèvre, ressemblant étrangement aux Faunes de nos légendes, mais possédant trois queues et une immense crinière blanche.

    Ils vivent de ce que leur offre la nature : baies, fruits, racines…, cultivent la terre et sont installés à côté d’une source. Dirigés par le mâle dominant, ils forment des clans de deux cent à trois cent individus et se trouvent chacun à proximité les uns des autres. Au centre du triangle formé par les trois clans locaux, vit le Mage Atrowyan. Les Mages, ont besoin de calme et de sérénité pour parfaire leurs connaissances. Cependant, quiconque avait besoin d’aide ou de conseil parmi les trois clans, pouvait venir le voir.

    Un jour, Atrowyan lança un appel à qui voulait lui succéder. Il y eut des dizaines de candidats parmi les trois clans, mais le mage n’en retint que trois : Ghaps, Masco et Fronde. Ils devinrent ces disciples durant une Révolution et Atrowyan leur inculqua les bases de la magie. Au bout de cette Révolution, Atrowyan leur imposa une ultime épreuve afin de les départager. Pendant l’apprentissage de base, Atrowyan découvrit un don chez Fronde, son plus jeune disciple. L’ultime épreuve confirma ce don. Le jour qui suivit l’épreuve, le Mage convoqua son peuple et leur annonça son choix. Masco et Ghaps rentrèrent chez eux. Masco était un réaliste et fut déçu de ne pas avoir été choisi, mais pensa que ce n’était pas son destin. Ghaps, quant à lui, fulminait de rage. Il jura de se venger.

    Au cours des Révolutions qui suivirent, Ghaps cultiva son ambition, tant et si bien qu’il en devint malfaisant à souhait. Il tenta plusieurs fois de prendre la place qui, d’après lui, lui revenait de plein droit, mais était toujours contré par Atrowyan. Une nuit, en songe, il vit un endroit froid, malfaisant et obscur. Puis apparut l’image d’un fragment de pierre. Une voix disait : « Trouve ce talisman et tu pourras exercer ta vengeance sur le monde entier ». Au matin, Ghaps, fou d’ambition, décida de partir à la recherche du talisman.

    Il parcouru les hautes Neiges Eternelles durant une Révolution entière. Un jour, alors qu’il se trouvait au milieu du Désert de Glace, il bascula dans une crevasse. La chute fut longue et douloureuse, mais Ghaps, mis à part les écorchures, n’avait rien de cassé. En effet, arrivé en bas, il se remit difficilement debout, et regarda autour de lui. Tout en cherchant la sortie, il s’enfonça dans une galerie. Il faisait sombre, mais il distingua au loin une très légère lumière. Au fur et à mesure qu’il avançait, la lumière prit une teinte vert pâle et devint de plus en plus foncée. Finalement il se retrouva face à une paroi de glace d’où émanait cet halo. Curieux, il en sortit une pierre. Non, ce n’était pas une pierre, il s’agissait du fragment de talisman qu’il avait vu en songe !! Il en émanait une puissance sans limites. Il réussit à sortir de cette crevasse et rentra chez lui. Grâce au talisman, il manipula les membres de son clan et se fit construire un château à flan de montagne, au bout de la chaîne qui relie le Nord à l’Est. Désormais, se venger d’Atrowyan ne l’intéressait plus. Il voulait, à présent, conquérir le monde. Mais pour cela, il lui faudrait se débarrasser d’Æther, le Phœnix, Gardien de la Terre des Dragons.

    Durant les Révolutions qui suivirent, La vie reprit son cours, plus personne n’entendait parler de Ghaps. Fronde avait succédé à Atrowyan. Il était devenu un excellent Mage et servait sont peuple de son mieux. Tous vivaient en paix.

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Mer 10 Mar 2010 - 23:28

II. La Capture :

    Les tribus Dragons vivaient chacune de leur côté. Les dragonnets allaient à l’école tandis que les parents veillaient sur les touts-petits et au bien-être de la tribu.

    Au centre de la Grande Plaine, il y a le Domaine Sacré. Ensemble de dolmens disposés en cercle, il y avait en son centre un immense gong. Jadis, celui-ci servait à convoquer les Anciens de chaque tribu, et des herbes folles avaient poussées un peu partout. Un jour, pourtant, Aurora, Ancienne des Hiryuu Hikari, fit retentir le gong.

    La tribu d’Aurora vivait dans les Pics Dorés. A proximité, se trouvait la Pointe du Ciel, sommet où Æther avait établit son nid. Æther, était un Phœnix et était le Gardien de la Terre des Dragons. Tous les matins, il prenait son envol et tiraient ainsi les deux soleils de leur sommeil. Toutes les 50 Révolutions, le Phœnix arrivait à la fin de sa vie, s’enflammait afin de renaître à nouveau trois jours plus tard. Durant ces trois jours, la Terre des Dragons se trouvait plongée dans une nuit sombre. Le 5ème jour, la nuit était toujours présente, et les dragons commencèrent à s’inquiéter.

    Les Hiryuu Hikari, se nourrissaient des rayons du soleil et de ce fait, ils se mettaient dans une sorte d’hibernation durant ces 3 jours de nuit, pour de ne pas mourir de faim. Aurora, qui avait déjà vécut 4 inflammations du Phœnix, se réveilla au bout des 3 jours, et constata, que la nuit était toujours présente. Inquiète, elle puisa dans ses forces, prit son envol et alla voir Æther. Surprise de ne pas le trouver, elle se dirigea vers le Domaine Sacré afin d’en avertir toutes les tribus.

    C’est ainsi que Glarion, Viviranth, Krypton, Tolèd, Rheezonia et Aurora se retrouvèrent dans une situation sans précédent. Ils étaient en pleine discussion lorsque, tout à coup, le ciel s’assombrit. Les éclairs fusèrent et une voix s’éleva dans l’air :

    « Rendez-vous, vous ne pouvez rien contre moi !!!
    Désormais, débute une ère de Ténèbres et de misère
    Ceux qui oseront se dresser contre moi seront anéantis»

    Tous les Anciens levèrent la tête et aperçurent un être minuscule, les yeux rouges, entouré d’un halo vert. Tolèd se mit à rire en le voyant. Ghaps riposta en lançant un éclair. Tolèd hurla et se retourna. Ce qu’il vit n’était plus qu’un moignon de ce qu’était sa queue. Sans réfléchir, Aurora, Rheezonia et Viviranth déployèrent leurs ailes, s’élancèrent sur Ghaps, et tombèrent soudain comme des pierres.

    « Voici ce qui arrive aux impertinents.
    Ceci n’était qu’un avertissement.
    Souvenez-vous-en,
    Personne ne peut s’opposer à moi
    Désormais, je serais votre Maître.»

    Aurora, Viviranth et Rheezonia n’étaient pas morts. Ils expliquèrent plus tard, qu’un pendentif s’était mit à briller et avait absorbé toutes leurs forces.

    Débuta alors une ère de Ténèbres et de misère. Nombre de créatures se sont rebellées contre le sorcier, mais il les tua tous, tant et si bien, que les autres perdirent tout espoir, se réjouissant seulement d’être toujours en vie, attendant le jour où, enfin, quelqu’un parviendrait à le vaincre. Le ciel devint noir, plus sombre encore que la nuit, devenue éternelle, qui s’était abattue sur le monde. Des créatures démoniaques erraient partout, comme si elles veillaient contre tout complot. Ghaps avait réquisitionné tous les livres des Anciens et avait interdit l’école. La vie n’était devenue que misère et tristesse. Mais malgré tout, elle subsistait et, bien des Révolutions plus tard, naquit un être spécial.

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Mer 10 Mar 2010 - 23:40

III. La Decouverte :

      - Manath, Ylarion, n’oubliez pas de rentrer avant la nuit, leur cria leur mère.
      - Oui, Maman, ne t’inquiète pas, répondirent-ils en cœur.

    La mère regarda s’éloigner ses deux enfants, espérant qu’il ne leur arrive rien. C’est une dragonne aux écailles bleues saphir qui étincellent à chacun de ses mouvements. Les membranes de ses ailes sont également bleues mais elles se dégradent vers le violet près du muscle. Elle se nomme Séléné. Tryton, leur père, est de couleur bleu-vert, comme les océans, et a les membranes vertes foncées. Ils sont membres de la tribu Okii Tokage vivant dans les Monts Draconis.

    Manath a deux Révolutions de plus qu’Ylarion, mais ils jouent tout le temps ensemble, avec Careluth, leur ami d’enfance. Ce jour-là, Careluth étant malade, Manath mit Ylarion au défi. Ils étaient en train de parler de ce qu’ils pourraient faire contre Ghaps, lorsque Manath répliqua :

      - Toi ? Même pas capable de te défendre tout seul, tu veux affronter Ghaps ? C’est peine perdue.
      - C’est pas vrai, répliqua-t-il. Je suis aussi courageux que toi !!!!
      - Alors, prouve-le, s’avança Manath. Ose pénétrer chez Glarion et y rester pendant 5 minutes.
      - Mais c’est interdit !!!!! s’exclama Ylarion
      - Aha !!! Tu te dégonfles ?
      - Jamais !!

    Il s’envola vers l’antre de Glarion, suivit par Manath. Ils se cachèrent derrière des rochers. Ylarion s’approcha, hésitant. Il pénétra dans la grotte sur la pointe des griffes. A mesure qu’il avançait, il n’entendait que l’écho de sa respiration. Il arriva dans une immense salle, dans laquelle se trouvait un livre. Curieux, Ylarion, oubliant un instant sa peur, prit le livre et l’ouvrit. Il se mit alors à le lire.

    Au-dehors, Manath, attendait, anxieuse malgré tout, quand tout à coup, Glarion approcha. Elle tenta d’appeler Ylarion, mais il ne lui répondit pas. Horrifiée, elle vit Glarion pénétrer dans l’antre, et s’attendait au pire.

    Ylarion, plongé dans le livre, n’entendit pas Glarion arriver. Ce dernier, se pencha par-dessus Ylarion. Celui-ci, sentant une haleine sur son cou, sursauta, laissant tomber le livre. Glarion, fâché, ouvrit la bouche lorsqu’il aperçut le livre. Il le ramassa, le regarda et tourna des yeux étonnés sur Ylarion. Ce dernier tenta alors de s’expliquer lorsque l’Ancien le coupa net :

      - Suis-moi.

    Ylarion le suivit, la tête basse. En prenant leur envol, il jeta un regard désespéré à Manath., mais celle-ci ne fit rien et les suivit à distance.

    Arrivée dans leur antre, Glarion était en grande discussion avec Séléné et Tryton. Ylarion, en retrait, écoutait, attendant la sentence. Tryton avait le regard sévère et lorsqu’il se tourna vers Ylarion, Manath prit sur elle et s’avança :

      - Papa, n’en veut pas à Ylarion. C’est moi qui l’ai poussé à pénétrer chez Glarion malgré l’interdiction.

    Tryton allait répliquer lorsque l’Ancien leva la patte.

      - Il n’est pas nécessaire de les disputer. Le mal est fait. Ecoutez, votre fils avait entre les pattes un livre très ancien, écrit dans un dialecte inconnu de notre monde. J’ai réussi à en cacher quelques-uns lors de la réquisition de Ghaps, mais jamais je n’ai jamais réussi à le déchiffrer, malgré tous mes efforts. Cependant, je crois qu’il comprend ce dialecte. Est-ce que je me trompe ? demanda-t-il à Ylarion en le regardant droit dans les yeux.

    Ylarion se dit que ce n’était pas la peine de mentir. Il répondit d’un ton hésitant :

      - Non.
      - Et peux-tu me dire de quoi cela parlait ?
      - D’après le sommaire, il y est question de nos origines, continua Ylarion, prenant de l’assurance. Il y a également une partie parlant de prophéties. Je me suis rendu à la page inscrite et c’est là que j’ai commencé à lire.

    Les adultes eurent soudain l’air très intéressé. Glarion lui tendit alors le précieux manuscrit afin qu’il leur lise la fameuse prophétie.

    « Un jour, un puissant sorcier deviendra le Maitre de la Terre des Dragons.
    Durant cette periode sombre, un etre special viendra au monde.
    Aide par une creature venue d’ailleurs, il liberera leur monde de l’emprise du Mal »

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Mer 10 Mar 2010 - 23:53

IV. La Rencontre :

    C’était par une froide nuit d’hiver, Lyzzie était seule chez elle. Installée dans son fauteuil, elle lisait un livre quand soudain, dans l’atmosphère glacée de l’extérieur, un aboiement s’éleva. Un grognement intimidant fit taire le chien. Le grognement était si puissant que Lyzzie en fut pétrifiée de terreur. C’est alors qu’un éclair zébra le ciel et illumina le jardin. Pendant ce bref instant de luminosité, elle aperçut par la fenêtre une immense silhouette se faufiler à travers le jardin. Au même instant, quelque chose gratta à la porte.

    Pétrifiée de terreur, mais poussée par la curiosité, elle s’approcha de la fenêtre. Soudain, deux grands yeux rouges apparurent devant elle. Alors qu’un second éclair sortit des nuages, Lyzzie aperçut une tête pourvue de deux cornes, de dents tranchantes et sa peau était couverte d’écailles. Lyzzie regardait encore la fenêtre quand un autre éclair illumina le ciel mais la chose avait disparue et la pluie s’était mise à tomber à grosses gouttes.

    Terrifiée, mais prenant son courage à deux mains, elle se dirigea vers la porte d’entrée pour voir si elle pouvait apercevoir, encore une fois, la chose. Quand elle ouvrit la porte et regarda de tous les côtés, elle ne vit personne, sinon son chat qui se faufila par l’entrebâillement de la porte. Rassurée, elle poussa un soupir. Elle retourna à l’intérieur, croyant qu’elle avait rêvé et donna à manger son chat. A peine s’était-elle rassise qu’elle entendit à nouveau des grattements à la porte. Lyzzie se leva, hésitante, et, en passant devant la fenêtre, elle aperçu à nouveau la chose. Lorsqu’elle ouvrit la porte d’une main tremblante, elle vit devant elle un énorme animal couvert d’écailles et aux yeux menaçants. Il s’agissait d’un dragon. Paralysée par la peur, elle n’émit aucun son quand, tout à coup, le dragon se mit à parler.

      - Bonjour, je m’appelle Ylarion. Je viens de la Terre des Dragons. Le puissant sorcier Ghaps à fait disparaître Æther, notre Gardien, et notre monde vit désormais dans les Ténèbres. A l’insu du sorcier, nous avons découvert une prophétie qui nous permettra de recouvrer la liberté. Tu fais partie de cette prophétie. Es-tu prête à te joindre à moi ?

    Lorsque Ylarion eut fini, Lyzzie n’avait pas bougé. La peur fit doucement place à la fascination et elle put enfin demander :

      - Est-ce vrai que les dragons ont vraiment des écailles en guise de peau ?
      - Oui c’est vrai, répondit-il amusé. Tu peux toucher si tu veux.

    Doucement, Lyzzie tendit une main hésitante vers la gueule du dragon et caressa la peau couverte d’écailles. Elle n’en croyait pas ces yeux. Elle caressait un dragon, un vrai en chair et en os. Elle n’en revenait pas.

      - Excusez-moi, commença Lyzzie, mais chez nous, les dragons sont des mythes. Ils n’existent que dans les livres.
      - Il n’y a pas de mal, répondit le dragon. Toi aussi tu es une créature inconnue pour nous. Alors, veux-tu m’aider à sauver mon monde ?

    Après quelques explications afin de savoir dans quoi elle s’engageait, Lyzzie accepta. Elle alla prendre des affaires ainsi qu’un peu de nourriture et laissa un mot pour sa mère, lui disant de ne pas s’inquiéter. Elle s’habilla chaudement et sortit en fermant la porte à clé. Mettant son sac sur le dos, elle regarda Ylarion, se demandant quoi faire. Comme s’il avait lu dans ces pensées, il baissa sa tête et l’invita à monter sur son échine. Lizzie s’installa tant bien que mal. Ylarion lui conseilla de bien se tenir à sa crète. Il déploya ses ailes et décolla.

    Dans l’obscurité de la nuit, il s’élança dans les airs. Les maisons s’éloignaient rapidement. Bientôt, Lyzzie ne vit plus que des parcelles rouges représentant les villes et les champs aux alentours. Le dragon diminua sa vitesse et prévint Lyzzie de bien se cramponner. Au loin, elle discerna, pendant quelques secondes, comme un trou dans le ciel dans lequel s’engouffra le dragon. Une chaleur étouffante se fit ressentir à cause de l’atmosphère lourde qui y régnait, quand soudain, un violent coup de vent faillit la faire basculer. Cela ne dura pas longtemps car quelques instants plus tard, Lyzzie put desserrer son étreinte.

    Lorsqu’elle ouvrit les yeux, il faisait nuit noire. Ylarion se dirigea à toute vitesse vers une chaîne de montagne dont Lyzzie distinguait à peine les contours. Le dragon se posa sur ce qui semblait être une corniche, à l’entrée d’une grotte. Il y pénétra, Lyzzie toujours sur son échine. Ils débouchèrent dans une immense salle avec, au milieu, un dragon aux écailles rouges-orangées penché au-dessus d’une table. Il lisait un livre. Une pile d’une dizaine de livres se trouvait à côté. A l’arrivée des visiteurs, le dragon leva la tête.

      - Ylarion, tu es de retour ? s’exclama-t-il.
      - Oui, Glarion. Je vous présente Lyzzie.

    Ylarion fit descendre la petite Humaine et la poussa délicatement. Lyzzie s’avança timidement. Le dragon la salua.

      - Ylarion t’a-t-il expliqué de quoi il retournait ? lui demanda Glarion.

    Lyzzie répondit mais Glarion ne comprit pas ce qu’elle disait. Surpris, Ylarion lança un regard interrogateur à Glarion. Ce dernier prit alors une boîte poussiéreuse cachée dans un coffre et en sortit une pierre en forme d’oiseau. Il leur expliqua que Lyzzie, étant l’Elue, avait la faculté de comprendre la langue des Dragons. Cette pierre lui permettra d’être comprise de toutes les créatures.

    Glarion se retourna, prit un des livres qui était sur la table et invita Lyzzie et Ylarion à le suivre. Tous trois se dirigèrent vers la corniche et les deux dragons prirent leur envol, Lyzzie sur Ylarion.

    Glarion, suivi d’Ylarion, se dirigea vers le centre de la plaine. Bientôt, Lyzzie put distinguer une élévation du terrain, sur laquelle se dressaient des pierres formant ce qu’Ylarion appelait le « Domaine Sacré ». Bizarrement, le Domaine Sacré ressemblait à Stonehenge. Mais Lyzzie n’eut pas le temps de questionner davantage le dragon car il amorçait sa descente.

    Au milieu du cercle formé par les pierres, Lyzzie distingua une sorte de gong géant. Glarion se dirigea vers le gong. S’attendant à l’entendre retentir, Lyzzie fut étonnée qu’aucun son n’en sorte lorsque l’Ancien le frappa.

    Pendant un moment, rien ne se passa. Puis, soudainement, le sol se mit à trembler quand Lyzzie vit une créature sortir de la terre. A peine l’eut-elle vu qu’une autre en sortit un peu plus loin. Au même moment, des dragons se posèrent. Il y en avait trois. Glarion s’avança :

      - Merci d’être venus aussi vite, dit-il.
      - Pourquoi avoir sonné le gong, Glarion ? demanda un dragon sans ailes.
      - Ylarion, ici présent, et moi avons trouvé un moyen de retrouver notre liberté, répondit Glarion.

    Les nouveaux venus sursautèrent de surprise.

      - Mais, avant toutes choses, laissez-moi vous présenter Lyzzie. C’est une Humaine.
      Lyzzie, je te présente Viviranth, Ancien de la tribu Hiryuu Tategami ; Krypton, Ancien de la tribu des Chisaï Tsubasa ; Tolèd de la tribu des Tsurugi Tokage  et enfin voici Rheezonia de la tribu Hiryuu Koori. Moi, je suis de la tribu Okii Tokage. Malheureusement, la tribu des Hiryuu Hikari ne peut être présente car elle est en sommeil.

      - Qu’as-tu découvert ?? Raconte !!! le pressa Rheezonia.

    Glarion leur expliqua alors la découverte d’Ylarion, sa faculté à lire une langue inconnue, ainsi que la prophétie. Tous étaient étonnés de cette faculté et voulurent le voir de leurs yeux. Ceci fait, Glarion expliqua la présence de Lyzzie. C’est alors que Viviranth s’exclama :

      - Pardon ?? Tu oses prétendre que cette créature peut vaincre Ghaps ? Alors que nous les dragons, avons échoués !!! Te souviens-tu de ce qui nous est arrivés à Aurora, Rheezonia et moi ??? Personne ne peut l’approcher !!!

    Une discussion mouvementée s’en suivit. Chacun donna son avis mais personne n’était d’accord. Finalement, Ylarion lança un regard entendu à Lyzzie et s’avança au centre :

      - Ça suffit, dit-il, stoppant net les Anciens. Sauf votre respect, je veux découvrir le monde d’avant Ghaps. Je veux connaître la sensation des rayons des soleils sur mes écailles. Alors je partirais avec l’humaine, quelle que soit votre décision.


    Voyant la détermination du dragonnet, les Anciens ne trouvèrent rien à y redire. Cependant, Glarion lui demanda s’il était bien sûr de ce qu’il voulait. Ylarion lui affirma qu’il ne changerait pas d’avis.

    Les autres Anciens durent se ranger du côté de Glarion, qui avait dû accepter la décision du jeune dragonnet. Une fois cette décision prise, Glarion mit fin à la réunion.

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Ven 12 Mar 2010 - 0:19

V. Le Depart :

    De retour à la grotte, Ylarion présenta Lyzzie à sa famille et leur fit part des faits. Après avoir fait connaissance, les parents d’Ylarion racontèrent comment était le monde d’avant Ghaps avec ses fleurs multicolores, ses arbres, ses oiseaux et toute la joie de vivre qui émanait de chaques créatures. Comment la Forêt Enchantée, si merveilleuse auparavant, était devenue un Bois Maudit. Ylarion et Manath ne se lassait jamais d’écouter cette histoire. Puis ils racontèrent l’arrivée de Ghaps, la nuit devenue éternelle, la désolation. Au fil des Révolutions, les dragons apprirent à distinguer des périodes de jour et de nuit. Tryton, le père d’Ylarion, exprima ce que représentait l’Humaine à leur yeux : L’Espoir. Lyzzie, émerveillée par cette histoire, se rendit compte qu’elle portait, à présent, l’avenir et l’espoir de ce monde sur ses épaules. Ils passèrent longtemps à discuter, essayant de trouver comment se rendre chez Ghaps sans qu’il ne s’en aperçoive. Finalement, Lyzzie s’endormit. Adossée contre son abdomen, Ylarion la sentit soudain frissonner et étendit doucement son aile afin de la couvrir.

    Le lendemain, tous se mirent à préparer le long périple. Tryton, Ylarion et Glarion, en survolant la Terre des Dragons, tracèrent l’itinéraire que devront emprunter nos deux amis. Manath, Lyzzie et Séléné, quant à eux, s’occupèrent du ravitaillement, notamment pour Lyzzie. Ils allèrent cueillir des baies des montagnes, et toutes sortes de fruits. Ylarion irait chasser la veille de leur départ.

    Quand vint le moment de partir, Séléné s’approcha d’Ylarion et lui donna quelque chose que Lyzzie ne put voir, puis embrassa son fils. Ils sortirent tous deux dans la fraîcheur de la matinée. Lyzzie monta sur Ylarion, et ce dernier déploya ses ailes quand il aperçut Glarion dans le ciel. L’Ancien était venu pour leur souhaiter bonne chance. Enfin Ylarion s’envola, Lyzzie sur son dos.

    Ils se dirigèrent vers le Bois Maudit. Vue du ciel, Lyzzie pu apercevoir une rivière qui coulait des montagnes et se jetait dans la mer. Ylarion lui apprit qu’il s’agissait de la Rivière Arc-en-Ciel. Il continuèrent de discuter quand, tout à coup, le dragon stoppa net et faillit s’écraser. Lui laissant le temps de reprendre ses esprits, Lyzzie tenta de comprendre ce qui s’était passé. Ylarion, s’éleva à nouveau dans les airs et palpa l’air. Il sentit comme une résistance qui l’empêchait d’avancer, quelque soit la hauteur. Finalement, ils se résignèrent à pénétrer dans la forêt.

    Dans la forêt, les arbres étaient tout nus et avaient des formes menaçantes. Au fur et à mesure qu’ils avançaient, la forêt devenait de plus en plus sombre et menaçante. Ils marchèrent pendant au moins une heure avant de se rendre compte que quelque chose clochait. En effet, ils avaient l’impression de tourner en rond. Lyzzie constata qu’ils marchaient sur leurs propres empreintes.

      - Tu ne trouves pas qu’on tourne en rond ? demanda Lyzzie.
      - Si, répondit Ylarion. On est déjà passé par là.
      - Existe-t-il une créature capable de modifier la forêt ? demanda Lyzzie.
      - Non, aucune créature n’est capable de faire ça, répondit Ylarion.

    Pendant quelques minutes, ils restèrent sur place à réfléchir. Puis tout à coup, Ylarion s’exclama.

      - Ca y est, je sais ce qui se passe, dit-il. Ce sont les Shetoyis. Ils ont la capacité de créer des illusions afin d’égarer les voyageurs. Ce sont des créatures qui se prennent pour des arbres.
      - C’est sûrement le cas, puisqu’on tourne en rond. Mais comment fait-on pour les reconnaître ?
      - Il suffit de les chatouiller. Ca les fera bouger et l’illusion disparaîtra.
      - C’est tout ???? s’étonna Lyzzie.
      - Oui, répondit Ylarion.

    Ils se mirent donc à chatouiller les arbres environnant. Lyzzie se sentait parfaitement ridicule à chatouiller les arbres ainsi. Une demi-heure plus tard, ils n’avaient toujours rien trouvé et Lyzzie commençait à croire qu’Ylarion se moquait d’elle, quand soudain, l’arbre qu’elle venait de chatouiller se trémoussa, éclata de rire et se sauva.

    Alerté par les éclats de rire du Shetoyis, Ylarion tourna la tête vers Lyzzie et vit le Shetoyis s’enfuir.

      - Tu en as trouvé ? demanda-t-il.
      - Oui, je crois, répondit Lyzzie.
      - Tant mieux, répondit Ylarion. D’après ce que j’ai entendu dire, les Shetoyis sont tous regroupés au même endroit. Donc on va devoir chatouiller les arbres par ici, dit-il en indiquant la direction où Lyzzie avait trouvé le Shetoyis.

    Ils se remirent donc à chatouiller les arbres autour d’eux, mais cette fois-ci, ils voyaient des arbres éclater de rire et s’enfuir quand ils les chatouillaient. Et bientôt ils virent que les Shetoyis, regroupés tous ensemble, leur avaient caché un chemin.

    Quand ils eurent fini de chatouiller les arbres, ils prirent le sentier révélé par la fuite des Shetoyis. Au bout d’un petit moment, ils arrivèrent près d’un ruisseau à l’eau transparente. Ils se désaltérèrent, puis repartirent.

    Ils suivirent le sentier pendant une dizaine de minutes sans rencontrer âme qui vive. Ylarion expliqua à Lyzzie que depuis la disparition d’Æther, les peuples, vivant dans cette forêt, n’osaient plus sortir. Ils vivaient, terrés chez eux. Ils arrivèrent ensuite à un croisement et s’arrêtèrent, ne sachant quel chemin prendre.

    Lyzzie regarda longuement les deux chemins, mais aucun indice ne l’aidait pour savoir quel serait le bon chemin. Ylarion, quant à lui, regarda autour de lui. Il vit, non loin, une tâche blanche cachée derrière les arbres. Il prévint Lyzzie, mais la créature blanche s’enfuit au milieu des arbres.

      - Attends ! cria Ylarion. Nous ne te voulons aucun mal !

    Mais la créature ne fit pas demi-tour. Elle fut très vite engloutie par la nuit. Ylarion se tourna vers Lyzzie, mais cette dernière regardait toujours vers les bois sombres où avait disparu la créature. Elle pointa simplement du doigt vers les arbres et Ylarion tourna lentement la tête dans la direction pointée. La créature était revenue.

    Elle s’approcha lentement et prudemment d’Ylarion et Lyzzie. Cette dernière put constater que c’était une belle licorne avec une robe d’un blanc éclatant.

    Ylarion lui demanda le chemin pour atteindre la Montagne Infernale. La licorne pencha la tête de côté, comme si elle se demandait si elle devait les croire. Finalement, elle leur recommanda de suivre le sentier de droite qui les mènera à la rivière. Ylarion et Lyzzie se retournèrent pour partir quand la licorne donna un petit coup de museau sur l’épaule de Lyzzie. Elle leur demanda de gratter un peu de sa corne.

      - Il paraît que la Montagne abrite un immense labyrinthe, dit-elle. Pour ne pas vous perdre, je vous offre cette poudre. Lorsque vous arriverez au labyrinthe, soufflez sur la poudre après lui avoir annoncé votre destination. Elle vous sera très utile pour ne pas vous perdre. Si ce que vous dites est vrai, vous êtes les seuls à pouvoir nous débarrasser de ce sorcier et de faire renaître la joie et la liberté. Bonne chance.
      - Merci, merci beaucoup, dit Lyzzie.

    Puis ils prirent le chemin indiqué par la licorne. Au bout d’une heure, ils arrivèrent sur la rive de la Rivière Arc-en-Ciel.

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Ven 12 Mar 2010 - 0:28

VI. L'Attaque du Serpent :

      - Voici la Rivière Arc-en-Ciel, expliqua Ylarion à Lyzzie. C’est ici que vit le Serpent Arc-en-ciel. D’après ce qu’on raconte, ce serpent serait capable d’avaler un dragon entier.
      - Dans ce cas, comment ferons-nous pour traverser ? demanda Lyzzie. Je suppose que le serpent n’hésitera certainement pas si un petit repas flotte à la surface de la rivière.
      - Tu as raison, approuva Ylarion.
      - Et nous ne pouvons pas survoler la rivière, dit Lyzzie.
      - C’est vrai, ça n’arrange pas les choses. Attends, je vais essayer quand même, peut-être que le sort de Ghaps n’affecte que la lisière de la forêt.

    Ylarion déploya ses ailes. Mais quand il voulut les agiter, elles restèrent immobiles.

      - Que se passe-t-il ? demanda Lyzzie.
      - Je n’arrive pas à battre des ailes. Apparemment, il veut que nous traversions la rivière à la nage.
      - Crois-tu que tu pourrais te battre contre le serpent ? demanda Lyzzie.
      - Non, je ne pense pas être assez fort, répondit Ylarion. Mais je crois que nous n’avons pas le choix. Nous allons traverser et il arrivera ce qu’il doit arriver.
      - Oui, tu as raison, approuva Lyzzie.

    Lyzzie s’approcha de l’eau. Lorsqu’elle s’immergea, elle constata que l’eau était très froide, ce qui lui donna une idée pour se débarrasser du serpent. Quand elle refit surface, elle s’exclama :

      - Ylarion je sais comment faire pour battre le serpent.
      - Ah bon ? C’est quoi ton idée ? demanda Ylarion.
      - J’ai constaté que l’eau est très froide et que par conséquent, le serpent ne doit pas supporter les hautes températures. Sais-tu cracher du feu ? demanda Lyzzie.
      - Pour qui me prends-tu ? Je suis un dragon tout de même.
      - Excuse-moi, dit Lyzzie. [color=goldenrodJe ne voulais pas t’offenser, mais je voulais être sûre.[/color]
      - Je ne t’en veux pas, Lyzzie, et je crois savoir à quoi tu pense. Donc si le Serpent Arc-en-ciel montre le bout de sa langue, je saurais quoi faire.

    Et tous les deux se mirent à nager. Lorsqu’ils arrivèrent vers le milieu de la rivière, Lyzzie vit un arc-en-ciel.

      - Regarde Ylarion, il y a un arc-en-ciel dans l’eau, fit remarquer Lyzzie.
      - Oui c’est sûrement le Serpent Arc-en-ciel.

    En voyant les mouvements que faisait Lyzzie et Ylarion, le serpent sortit de l’eau. Il devait bien faire dans les quinze mètres de long. En le voyant, Lyzzie comprit pourquoi on l’appelait ainsi. En effet, son corps comportait toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Il était magnifique à voir. Sa tête était toute noire et sa langue était bleue.

      - Maintenant, cria Lyzzie, tandis qu’Ylarion commençait à cracher du feu sur la surface de l’eau.

    Lyzzie sentit l’eau se réchauffer. Le serpent, qui ne supportait pas un tel changement de température, se mit à se tortiller si violemment qu’il se fit un nœud avec ses anneaux. Fou de rage, il plongea tellement vite que Lyzzie ne vit pas le bout de sa queue s’enrouler autour de son poignet et la tirer vers les profondeurs gelées. Lyzzie tenta de se délivrer mais, manque de pot, le serpent gardait sa prise bien serrée. Dès que le serpent eut disparu, Ylarion arrêta de cracher des flammes. Il regarda autour de lui, satisfait de sa prestation, mais constata soudain que Lyzzie avait disparue. Il l’appela encore et encore puis, lorsqu’il eut comprit, il plongea à sa rescousse. Sans qu’il ne s’en rende compte, un lien très fort avait été tissé entre eux. Malgré l’obscurité des profondeurs, il distingua les reflets du serpent. Ne pensant qu’à Lyzzie, il fonça à une telle vitesse qu’il donna un violent coup de corne à son adversaire qui, surpris, lâcha sa prise et se retourna juste à temps pour voir le dragon s’éloigner avec sa proie entre ses griffes.

    Une fois sortit de l’eau, Ylarion aida Lyzzie à recracher toute l’eau qu’elle avait avalée. Puis il fit un feu afin de la réchauffer et de sécher ses vêtements. Une fois qu’elle eut reprit ses esprits, Ylarion proposa de faire une halte pour la nuit. Lyzzie ne broncha pas, contente d’être toujours en vie, à côté d’un bon feu.

    Soudain un hurlement de rage se fit entendre dans le lointain. C’était Ghaps qui suivait leur avancée. Et à en juger par son hurlement, il n’était pas content du tout. En entendant le hurlement, Lyzzie se mit à sourire.

      - Qu’est-ce qui te fait sourire ? demanda Ylarion.
      - Le fait que Ghaps soit en colère, répondit Lyzzie. Il paraît que lorsqu’on est en colère, on commet des fautes. Espérons que Ghaps soit de ceux-là et qu’il commettra des erreurs.
      - Oui, en effet, ce serait pratique, répondit Ylarion.
      - Au fait, merci de m’avoir sauvée. Sans toi, j’étais finie.
      - C’est normal. Tu aurais fait pareil pour moi.

    Ils se regardèrent dans les yeux et découvrirent le lien très fort qui les unissait. Ils savaient à présent, que rien ne pourrait briser cette amitié.

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Ven 12 Mar 2010 - 0:38

VII. Les Mordraks :

    La nuit était tombée sur la forêt. Pourtant, une ombre avançait doucement, à l’affût. Un petit rongeur insouciant était encore en train de grignoter ? Tout à coup, un hurlement terrifiant fit fuir le petit rongeur. Un grognement s’éleva de l’ombre :

      - Satanés Mordraks !!! Je meurs de faim moi !!!

    Et l’ombre repartit en quête de proie.

    Un peu plus tard, elle avait à nouveau repéré une proie lorsqu’elle entendit un hurlement de terreur. Soupirant, mais suivant sa nature, l’ombre partit à la rescousse.

    *
    * *

    Nos amis s’étaient endormis auprès du feu. Lorsque Lyzzie se réveilla, le feu n’était plus que braises. Elle se leva pour le ranimer lorsqu’elle entendit un grognement. Elle eut juste le temps de se retourner qu’une bête lui sauta dessus. Elle poussa un hurlement d’effroi.

    Ylarion se réveilla en sursaut, mais avant qu’il puisse faire quoi que ce soit, la bête se mit à hurler. D’autres hurlements se joignirent à celui de la bête. Seconde après seconde, Ylarion perdit toute joie de vivre, et le désespoir l’envahit. Il voyait leur mission vouée à l’échec, jamais ils ne réussirait. Il en fut de même pour Lizzie qui cessa de se débattre, résignée. La bête était sur le point de planter ces crocs dans sa gorge quand elle se fit jeter au sol. Une ombre gigantesque s’approchant, soufflant, et se jeta sur la bête en rugissant, toutes griffes et crocs dehors. La bête morte, l’espoir envahit à nouveau, petit à petit, nos deux amis.

    L’ombre se pencha et se mit à dévorer la bête. Lyzzie et Ylarion se relevèrent tout doucement, se demandant ce qui s’était passé. C’est alors qu’ils sentirent une présence. Ils se retournèrent et virent un dragon à l’épaisse crinière manger une bête noire.

      - Excusez-moi, demanda Lyzzie.

    Le dragon se retourna, un morceau de chair dépassant d’entre ses crocs.

      - Nous aimerions vous remercier de nous avoir sauvés. Je m’appelle Lyzzie et voici mon ami Ylarion.

    Le dragon avala son morceau de viande.

      - Moi, c’est Valckie, se présenta-t-il. Vous avez de la chance que j’étais dans les parages. Ces créatures des Ténèbres sont redoutables. Que faites-vous donc ici ? Ces bois sont dangereux ! Etes-vous inconscients ?
      - Merci encore, reprit Ylarion. Nous allons tenter de libérer Æther.
      - Libérer Æther ? Mais comment comptez-vous faire ? Vous n’avez aucune chance !

    Nos amis expliquèrent alors tout à la dragonne qui insista pour les accompagner.

      - Mais quelle est cette créature ? demanda Ylarion. Je n’en avais jamais vu de pareille.

    S’installant autour du feu ranimé, Valckie expliqua :

      - On les appelle des Mordraks. A l’origine, ce n’était que de vulgaires loups. Ils ne s’attaquaient qu’à de petits animaux tels que les rongeurs. Mais Ghaps les a ensorcelés, les faisant de venir plus grands et plus agressifs. Il les dota de cette faculté d’ôter tout espoir chez leurs victimes en hurlant. Et cela afin d’empêcher quiconque de se mettre en travers de son chemin. Les Révolutions passèrent et Ghaps ne vit plus l’utilité de les garder auprès de lui. Mais, au lieu de leur rendre leur apparence d’autrefois, il les lâcha dans la nature et les Mordracks s’installèrent dans cette forêt.

    Valckie se tut et Ylarion demanda :

      - Mais pourquoi n’es-tu pas affectée par les hurlements ?
      - Notre tribu vit dans ces forêts de puis le Commencement. Voyant les Mordraks arriver en masse toute notre tribu se croyait perdue. Cependant, d’après les récits des Anciens, un membre Tategami (c’est le nom de notre tribu) parti chasser et se retrouva face à un Mordrak. Je ne connais pas les détails, je sais juste qu’il est revenu avec le Mordrak entre ses crocs, mort. Nous ne savons pas pourquoi nous ne sommes pas affectés, mais depuis ce temps, notre tribu est devenue, plus ou moins, la Gardienne des voyageurs de la forêt.

    Tous restèrent silencieux. Finalement, Lyzzie dit :

      - Il est tard. On devrait se recoucher. Nous avons du pain sur la planche pour demain.

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Ven 12 Mar 2010 - 0:52

VIII. Les Enigmes :

    Nos trois amis se réveillèrent, mangèrent puis se mirent en route. Après avoir bien marché, ils arrivèrent hors de la forêt.

    Lyzzie fut décontenancée par cette traversée. Tout ce qu’elle vit était mort. Il n’y avait pas âme qui vive, mise à part leur brève rencontre avec la licorne. Les arbres étaient dénués de feuilles ; aucun oiseau, aucune créature ne se montrait ; l’herbe était desséchée, les fleurs fanées. Elle prit alors conscience de la tyrannie de Ghaps.

    Ylarion tenta à nouveau de voler. Il déploya ses ailes, non sans difficultés, après cette longue immobilité. Il s’éleva d’un coup dans les airs, fit un looping puis redescendit, ravi. Lyzzie monta alors sur son dos. Valckie à leur côté, ils prirent la direction de la Montagne Infernale.

    Ils la survolèrent afin de trouver une entrée. Valckie aperçut une grotte dans le flan droit de la montagne. Elle se trouvait à environ deux mètres au-dessus du sol, avec une corniche suffisamment grande pour que Valckie et Ylarion puissent s’y poser. Lyzzie mit pied à terre.

      - Est-ce la seule entrée ? demanda Lyzzie, inquiète à l’idée d’y entrer.
      - Apparemment, répondèrent en chœur les deux dragons.

    Tous trois pénétrèrent donc dans le boyau. Ce dernier était immense selon Lyzzie, mais pour Valckie et Ylarion, il était bas de plafond, si bien qu’ils devaient presque ramper. Ils tournèrent à gauche et se retrouvèrent dans une salle. A peine eurent-ils fait trois pas, qu’ils se retrouvèrent nez à nez avec une Harpie. Elle avait un visage humain avec un bec de rapace. Ses ailes, sombres comme la nuit, pouvaient les envelopper tous les trois à la fois. Elle avait deux bras frêles, ainsi qu’une paire de serres acérées. La Harpie dégageait une odeur de pourriture qui fut amplifiée lorsqu’elle déploya ses ailes.

      - Qui ose affronter Sanglante, la terrible Harpie ?

    Nos amis, asphyxiés par l’odeur, eurent du mal à répondre. Se bouchant les narines, Ylarion lança :

      - Nous venons pour affronter le sorcier Ghaps et libérer le Phœnix. Laisse-nous passer !!
      - Le seul chemin pour accéder à mon Maître est derrière moi. Pour y accéder, vous
      devrez résoudre individuellement une énigme. Si bonnes réponses il y a, vous pourrez passer, sinon, je vous dégusterai au dîner. Souhaitez-vous tenter votre chance ?

      - Avons-nous vraiment le choix ? lança Valckie. Pose-moi la première énigme.

    D’une voix forte, Sanglante énonça :

    « Puissante et redoutee,
    Je suis partout,
    Bonne ou mauvaise,
    Sans moi,
    Les contes et legendes n’existeraient pas »

      - « Puissante et redoutée, je suis partout » répéta Valckie.

    Qu’est-ce qui est partout, s’interrogea-t-elle. Il y a la mer, qui correspond aux trois quarts de notre monde. Elle peut être bonne lorsqu’elle est calme et mauvaise lors des tempêtes. Oui, ça pourrait être la réponse, mais…

      - Pouvez-vous répéter l’énigme ?

    Sanglante répéta l’énigme. Lyzzie et Ylarion réfléchissaient également, tout en sachant qu’ils ne pouvaient lui venir en aide. Valckie continua sa réflexion à voix haute.

      - Non, ça ne va pas. La mer n’est pas nécessaire aux contes et légendes. Et si c’était… Mais oui, dans tout conte qui se respecte, il y a de la magie, aussi minime soit-elle, s’écria-t-elle en se tournant vers ses compagnons. La magie est puissante, redoutée et peut faire le bien comme le mal. Ma réponse est la Magie, dit-elle en se tournant vers la Harpie.
      - Correcte, mais voyons tes amis. La seconde énigme sera pour l’humaine.
      - Bonne chance, lui dirent les deux dragons.
      - Voici l’énigme, reprit la Harpie.

    « Mon 1er borde le desert, mais non la savane ;
    Mon 2nd est au debut de la rue, mais non dans l’impasse ;
    Mon 3e est dans la campagne mais non dans le pre ;
    Mon 4e est dans la gadoue, mais non dans la boue ;
    Mon 5e est a l’horizon mais a horreur de l’infini ;
    Mon 6e entame la nuit mais n’a jamais vu le jour ;
    Mon tout te devorera si tu ne resous pas cette charade. »

      - « Mon 6è entame la nuit mais n’a jamais vu le jour », répéta Lyzzie. Ce vers ressemble à une énigme que je connais. Il s’agit d’un jeu de mot...

    Lyzzie sortit de son sac de quoi écrire et demanda à la Harpie de répéter. Elle s’assit par terre et écrivit. Puis elle se mit à réfléchir silencieusement, gribouillant des mots sur la feuille. Valckie et Ylarion regardaient par-dessus son épaule. Valckie ne comprenant pas, lança un regard étonné à Ylarion. Celui-ci recula discrètement de deux pas en entraînant Valckie.

      - Elle écrit dans le langage Humain, c’est pour ça que tu ne comprends pas.
      - Mais toi, tu le comprends ? demanda-t-elle, étonnée.
      - Oui, c’est une longue histoire.

    Pendant qu’ils discutaient, Lyzzie se leva, s’avança vers la Harpie et dit :

      - Ma réponse est le Dragon.
      - Correct, grogna-t-elle. A toi maintenant, dit-elle en se tournant vers Ylarion.

    « Il parle toutes les langues mais n’en comprend aucune
    Il loge dans les hauteurs, mais jamais dans les dunes
    Il faut bien se garder de lui faire confiance,
    Car il va repeter la moindre confidence. »

    Ylarion commença son raisonnement.

      - Quelqu’un qui répète la moindre parole et qui ne vit que dans les hauteurs, il n’y a pas de quoi s’asphyxier le cerveau, c’est l’écho ! Ma réponse est l'écho.

    La Harpie replia son aile droite et s’écarta pour les laisser passer.

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Ven 12 Mar 2010 - 1:00

IX. Le Labyrinthe :

    Lyzzie, Ylarion et Valckie pénétrèrent dans le tunnel libéré par Sanglante. Celui-ci s’enfonçait dans la montagne. Ils arrivèrent dans une petite grotte où débutaient trois tunnels. Tous trois s’arrêtèrent, se demandant quel chemin prendre.

      - On prend quel tunnel ? demanda Lyzzie.
      - Je ne sais pas, répondit Ylarion.
      - On a qu’à se séparer, proposa Valckie. Chacun prend un tunnel et le premier qui arrive jusqu’à Æther, tente de le libérer.

    Lyzzie et Ylarion n’étaient pas d’accord. Aussi commencèrent-ils à se disputer. C’est alors que Valckie lança :

      - Et si on empruntait le mauvais tunnel ? On risquerait de se perdre, et il n’y aurait plus d’espoir !!

    Ylarion et Lyzzie se regardèrent.

      - D’accord, dit Lyzzie. Je prend le tunnel de droite.
      - Moi, celui de gauche, continua Ylarion.
      - Etant donné le large choix restant, je prends celui du milieu, ironisa Valckie.

    Lyzzie revint dans le tunnel d’entrée et y prit une torche qui était accrochée à la paroi. Puis chacun des trois compagnons s’engagèrent dans leur tunnel.

    *
    * *

    Lyzzie s’enfonça dans le tunnel, levant haut sa torche pour éclairer le chemin. Ce dernier n’arrêtait pas de tourner. Après un long moment, elle arriva à un embranchement où s’étendait deux galeries.

    Elle s’engagea dans celle de gauche et la longea jusqu’à un nouvel embranchement. Lyzzie était surprise. C’était le troisième embranchement et il n’y avait toujours pas d’obstacles comme elle l’imaginait. Etonnée, elle vérifia autour d’elle qu’aucune créature ou bizarrerie ne la suivait ou s’apprêtait à l’attaquer. C’est alors qu’elle remarqua un reflet un peu plus loin. Intriguée mais prudente, elle s’approcha et découvrit avec stupeur un squelette en armure tenant une dague. Le pommeau de la garde arborait une magnifique pierre jaune. Elle la prit, enlevant prudemment la main squelettique qui la tenait. La lame mesurait une vingtaine de centimètres et portait une inscription latine.

    « Es Prihum, Es Valor »

    Lyzzie était émerveillée devant la beauté de la dague. Elle la dépoussiéra et la plaça à sa ceinture. Elle se sentit prête à affronter n’importe quels obstacles. Elle se dirigea d’un pas décidé dans la galerie du milieu…

    *
    * *

    Valckie, quant à elle, continuait d’avancer, malgré l’angoisse d’être sous terre, elle qui vit normalement à l’air libre, dans un nid. Arrivée au énième croisement, elle se dirigea vers la droite et se retrouva à nouveau dans un cul-de-sac. Folle de rage, elle balança un énorme coup de patte dans la paroi, créant ainsi un trou. Etonnée, elle y colla son ouïe et entendit des bruits de pas sourds.

    Elle se mit alors à casser le mur, de manière à créer un passage. Elle traversa et se retrouva dans une autre galerie. Les bruits de pas se rapprochaient. Elle écouta attentivement et aperçut une ombre. Elle hésitait lorsqu’elle reconnut Ylarion. Ce dernier avançait d’un pas décidé. Valckie soupira de soulagement.

      - Valckie ? demanda Ylarion. Que fais-tu ici ?
      - J’en avais ras la crinière de tomber dans des cul-de-sac. J’ai déchargé ma colère sur le mur et voilà. Sais-tu où mène ce tunnel ? demanda Valckie.
      - Non, mais depuis le dernier embranchement, je sens un courant d’air. Et qui dit courant d’air, dit sortie.

    Valckie ferma ses yeux et ouvrit tous ses sens.

      - Oui ! s’exclama-t-elle. Je le sens !

    Ils repartirent ensemble et aperçurent bientôt la lumière du jour. Valckie se mit à courir. Ylarion la rattrapa et ils débouchèrent à l’air libre. Valckie ferma les yeux et savoura sa liberté, étirant ses ailes engourdies. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle fut sidérée. En effet, Lyzzie était en train de se battre contre une meute de Mordracks. Ylarion avait déjà parcouru la moitié de la distance entre elle et Lyzzie, qu’une nuée de Pétrynards leur barra le chemin.

_________________


Dernière édition par Shaya le Ven 8 Oct 2010 - 10:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Shaya

avatar

|| Messages : 411
|| Age : 30
|| Localisation : Devant mon PC
|| Humeur : Morose

MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix Ven 12 Mar 2010 - 1:08

X. Derniers combats ? :

    Les Pétrynards sont des Créatures ailées. Ils ressemblent à nos ptérodactyles, à une différence, ils ont un bec de canard et des pattes palmées. Leurs ailes sont faites d’une membrane de cuir et ils ont une excroissance sur la tête. Elle leur permet d’émettre des ultrasons pour se repérer, ils sont aveugles et se déplacent toujours en groupe.

    Les Pétrynards encerclèrent Ylarion, partit pour aider Lyzzie. Surpris, il ne savait plus où donner de la tête. Il se débattit à coups de queue, de griffes et de crocs. En voulant prendre de l’altitude pour sortir de cette nuée, il assomma plus d’un Pétrynard avec ses ailes. Mais ce n’était pas suffisant. Valckie s’envola et se jeta sur Ylarion pour l’aider. Tous deux roulèrent à terre et se remirent d’aplomb aussitôt. C’est alors que les Pétrynards se regroupèrent et n’en formèrent plus qu’un. Ce dernier ouvrit son bec, émit un cri strident et les deux dragons furent assaillit par une douleur fulgurante à la tête. Ils eurent l’impression que des lames chauffées àa blancs leurs transperçaient le crâne. C’était à devenir fou. Ylarion s’agita tellement quand soudain un son pur et doux retentit à ses oreilles, atténuant la douleur. Ylarion ouvrit les yeux et vit l’œil du Pétrynard géant briller.

    Soudain, il sut. Il ouvrit ses ailes, décolla, se jeta sur le Pétrynard et cracha un torrent de flammes qui l’atteignit à l’œil. Soudain, la douleur disparut. Il se posa afin de reprendre ses esprits et vit, plus loin sur le sol, une dizaine de corps fumants. Il remarqua que l’un d’entre eux était beaucoup plus petit que les autres. Levant la tête, Ylarion regarda le Pétrynard géant et le vit se disloquer. Les Pétrynards se mirent à voler dans toutes les directions, n’ayant visiblement plus aucune organisation.

    Ylarion alla voir Valckie, qui était toujours allongée au sol. A la limite de l’inconscience, elle commença à retrouver ses esprits lorsque Ylarion la secoua légèrement. Elle se releva difficilement, soutenue par Ylarion, s’ébroua et regarda en l’air. Etonnée de voir le vol désordonné des Pétrynards, elle questionna Ylarion du regard. Ce dernier haussa les épaules puis entraîna Valckie vers Lyzzie et les Mordracks. En arrivant, ils virent Lyzzie acculée au mur, deux corps de Mordracks à ses pieds. Ils se jetèrent dans la mêlée et en finirent avec les Mordracks. A bout de force, Lyzzie laissa tomber son arme et glissa au sol afin de reprendre son souffle.

      - Le Phœnix est enfermé au centre du cratère, leur annonça-t-elle.
      - Valckie, reste avec elle, je vais aller voir, répondit Ylarion.

    Valckie acquiesça et prit Lyzzie au creux de ses ailes. Ylarion se dirigea vers le centre du cratère, d’où émanait une lumière vive. Il était presque à la cage lorsqu’il entendit des applaudissements. A travers les vapeurs de soufre, Ylarion distingua une masse sombre qui se dirigeait vers lui.

      - Bravo ! Belles performances, susurra l’ombre.
      - Ghaps ! grogna Ylarion.

    Apparut alors un grand dragon aux couleurs de feu, portant sur son dos, Ghaps.

      - Tu as perdu, Ghaps ! Libère le Phœnix ! cria Ylarion.

    Pour toute réponse, Ghaps lança son dragon sur Ylarion. Ce dernier parvint à éviter la mâchoire mortelle en s’envolant et riposta par un jet de flammes. Ghaps, grâce à son talisman, créa une barrière qui les protégea des flammes. Pendant qu’ils luttaient dans un combat acharné où fusaient griffes, crocs et flammes, Lyzzie et Valckie avaient retrouvé leurs esprits et rejoignirent le centre du cratère. Elles aperçurent Ylarion en mauvaise posture, il avait du mal à tenir en l’air. Il avait été mordu, griffé et saignait abondamment, tandis que le dragon de Ghaps, lui, à part quelques griffures, était indemne.

    Le dragon aux couleurs de feu s’élança afin de lui porter le coup final. C’est alors que surgit Valckie, portant Lyzzie sur son dos. Elle se jeta sur le dragon et le mordit à la gorge, tandis que Lyzzie brandissait sa dague et se jeta sur Ghaps. Elle la lui colla sur la gorge et lui ordonna d’arrêter son dragon.

    Prit par surprise, Ghaps n’eut pas le temps de lever sa barrière magique et fut contraint d’obéir. Le dragon se posa doucement, tandis qu’Ylarion s’effondra. Valckie réussit à ralentir sa chute et le déposa lentement à terre. Lyzzie, de sa main libre, arracha à Ghaps le talisman et l’obligea à descendre.

      - Donne-moi la clé de la cage, ordonna-t-elle.

    Ghaps se mit à rire.

      - Il n’y a pas de clé, lui dit-il.

    Lyzzie commença à presser sur la lame. Un mince filet de sang se mit à couler. Les yeux de Ghaps s’agrandirent, il commençait à avoir peur. Il avoua alors :

      - Il n’y a pas de clef, répéta-t-il. Je l’ai enfermé grâce à la magie, grâce au talisman.

    Lyzzie regarda le talisman qu’elle avait toujours à la main. Il ne s’agissait que d’un fragment. Elle appela Valckie et lui lança le fragment en lui demandant de le détruire. Valckie l’attrapa et le broya entre ses griffes.

    Un coup de tonnerre retentit et des éclairs s’échappèrent des pattes de Valckie. Puis la cage disparut et Æther put enfin déployer ses ailes engourdies. Il prit son envol, fit quelques tours à l’intérieur du cratère et alla se poser tout près d’Ylarion. Il versa alors quelques larmes sur les blessures d’Ylarion qui se releva peut de temps après, complètement guérit. C’est alors que nos amis virent le dragon couleur de feu. En effet, celui-ci était à présent de la même taille qu’Ylarion et Valckie. Ghaps, à présent inoffensif sans son talisman, fut relâché par Lyzzie.

    Décidant qu’il était temps de rentrer, Lyzzie monta sur le dos d’Ylarion. Ce dernier prit son envol, suivit de Valckie et d’Æther. Une fois à l’air libre, Æther se mit à chanter un air doux, qui fit se lever les deux soleils, qui depuis si longtemps étaient endormis ; qui raviva le paysage au-dessous d’eux. L’eau, d’un bleu sale redevint aussi claire qu’une eau de source ; les arbres rabougris se redressèrent, déployèrent leurs ramures et se recouvrèrent aussitôt d’un feuillage dense et vert foncé ; d’énormes fleurs s’ouvrèrent, déployant leurs couleurs éclatantes. On entendait à nouveau le chant des oiseaux, les bruits de sabots, et du vent à travers le feuillage. Les brumes s’étant dissipées, Lyzzie put voir au loin, les Monts Draconis et les Pics Dorés avec une netteté sans pareil. De ces derniers pics, elle put voir comme un voile d’or s’élever. Tout en regardant autour d’elle, Lyzzie aperçut une ombre qui les suivait. Il s’agissait d’un dragon. Un rayon de soleil l’éclaira et fit scintiller ses écailles couleur de feu. Elle prévint ses amis mais ne firent rien pour le stopper.

    Arrivés aux Monts Draconis, nos amis se posèrent chez Glarion qui les attendaient tandis que Æther se dirigea vers le plus haut sommet. Glarion rayonnait :

      - Mes félicitations !! Vous avez réussi. Tout le monde vous attend au Domaine Sacré.
      - Glarion, commença Ylarion, nous sommes suivit par le dragon de Ghaps. N’étant plus sous son contrôle, je pense qu ‘il doit être désorienté. Que doit-on faire ?
      - Laisse-le nous suivre jusqu’au Domaine. Lyzzie, monte sur mon dos s’il te plait.

    Hésitante, Lyzzie regarda Valckie qui acquiesça de la tête. Lyzzie se laissa alors glisser du dos d’Ylarion et monta, avec respect sur Glarion.

      - Allons-y mes amis, il est temps.

    Tous décollèrent en direction du Domaine Sacré. Durant le trajet, nos amis racontèrent leurs péripéties à Glarion, jusqu’au voile d’or. Ce dernier leur expliqua qu’une tribu de dragon vivaient dans ces montagnes. Ylarion et Valckie n’en avaient jamais entendu parlé. Il s’agissait des Hiryuu Hikari, dragons au couleurs dorées qui se nourrissaient des rayons du soleil. Ils sont entrés en hibernation depuis l’arrivée de Ghaps.

    Lyzzie distinguait à peine les pierres formant le Domaine, que des milliers de créatures de toutes sorte occupaient la Grande Plaine. Dragons, créatures des forêts et des glaces, sans exception, saluaient leur arrivée à grands cris. Au centre, se trouvaient le Phœnix, ainsi que les Anciens et la famille d’Ylarion.

    Nos amis se posèrent et Glarion prit Lyzzie avec sa patte et la déposa doucement. Séléné serra fort son fils, tandis que Tryton, d’un regard, lui fit comprendre à quel point il était fier de lui. Manath et Careluth n’étaient pas très loin non plus. Glarion présenta Valckie et raconta l’histoire haut et fort, tel qu’Ylarion, Valckie et Lyzzie lui avaient décrite, sans omettre aucun détail. Les dragons ont vraiment une bonne mémoire pensa Lyzzie. Tous écoutèrent ébahis. Lorsqu’il eut fini, il envoya Ylarion chercher le dragon couleur de feu qui s’était posé sur une corniche, en retrait. Ce dernier se posa, indécis, devant Glarion. Ce dernier l’examina, et le questionna de manière à connaître ses intentions. Découvrant qu’il ne savait qui il était, Glarion lui demanda :

      - Comment t’appelait Ghaps ?
      - Mon Maître m’appelait Dragon, répondit timidement le dragon.
      - Dragon ? s’étonna Ylarion. Mais ce n’est pas un nom !! Je te propose Fire. Qu’en pense-tu ?
      - Fire ? répéta le dragon.
      - Oui, regarde toi, tu as les écailles couleur de feu. Tu étincelles au soleil.

    C’est alors qu’Aurora s’avança et posa son aile sur le dos du dragon. La ressemblance frappa tout le monde. En effet, malgré la différence de couleur, les reflets des deux dragons scintillèrent ensemble, comme sur un même corps.

      - Fuego…

    Aurora expliqua alors qu’à son réveil, ce matin, son œuf n’était plus dans son nid. En effet, lorsqu’ils sont entrés en hibernation, elle avait éteint le feu qui permettrait au dragonnet de grandir et sortir de l’œuf. De ce fait, l’œuf était lui aussi en hibernation. En voyant les reflets des soleils sur ses écailles, elle le reconnu.

    Tous souhaitèrent la bienvenue à Fuego. Le Phœnix s’avança alors, s’arracha une plume qu’il remit à Lyzzie et se mit à chanter. Glarion traduisit :

      - Merci de m’avoir sauvé. Cette plume te servira de lien entre nos deux mondes. Sur simple demande, elle te transportera ici.

    Emue, Lyzzie remercia Æther et serra la plume dans ses mains. On célébra ensuite la réussite de nos héros. Enfin la Terre des Dragons était libre. Les festivités durèrent jusqu’au lendemain. Mais dans l’euphorie générale, personne ne vit l’éclair qui illumina le ciel pendant quelques secondes.

    Deux jours ont passé. Lyzzie avait fait plus ample connaissance avec Manath et Careluth. Avec Valckie, Ylarion et Fire (qu’Ylarion avait invité afin qu’il ne se sentent pas seul), ils formèrent à eux six une petite bande de bons amis. Glarion, de son côté, avait récupérer tous ses livres. Il prit le temps d’étudier la dague trouvée par Lyzzie.

    Puis, celle-ci décida qu’il était temps pour elle de rentrer. Sa mère devait s’inquiéter. Avec regret, Triton, Séléné et tous ces nouveaux amis, lui dirent adieu. Au sortir de la grotte, ils virent au loin, Glarion. Ce dernier transportait un livre qu’il remit à Lyzzie pour la remercier. Il s’agissait du précieux manuscrit dans laquelle se trouvait la prophétie. Il lui rendit également la dague, disant qu’elle lui revenait. C’est alors qu’un tremblement de terre secoua le monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://perles-ecrivains.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Tome 1] Lyzzie & le Phoenix

Revenir en haut Aller en bas

[Tome 1] Lyzzie & le Phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perles d'Ecrivains :: La Bibliothèque :: Contexte Inventé :: Fantasy-